Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le club cinéma du collège Bergpfad
  • Le club cinéma du collège Bergpfad
  • : Ce blog regroupe les travaux et réflexions des élèves participant au club cinéma du collège Bergpfad d'Ham-sous-Varsberg (57880), ainsi que la présentation des thèmes des séances du lundi, animées par Mr Lesouef.
  • Contact

Recherche

3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 03:47

Avant d'être le réalisateur mondialement plébiscité que l'on connaît, Tim Burton était avant tout un fan de cinéma. Sa cinéphilie, résolument tournée vers l'horreur et le fantastique, l'a amené à découvrir nombre de films, allant des classiques aux séries Z (films à très petit budget). On peut constater à travers ses travaux qu'il ne cesse de rendre hommage aux films qui l'ont marqué.

12993271732444647Q

On peut prendre pour exemple les décors très étranges du Cabinet du docteur Caligari de Robert Wiene (1920). Leur conception asymétrique a inspiré bon nombre de décors des films de Burton, de Beetlejuice (1988) à Charlie et la chocolaterie (2005).

vlcsnap-2011-02-17-16h11m22s181mars-attack-1996-28-g

Tim Burton n'hésite pas non plus à rendre hommage à des films peu connus, comme Le cerveau qui ne voulait pas mourir de Joseph Greene (1962), qu'il cite fréquemment en entretien et auquel il fait allusion dans son Mars Attacks! (1996).

20091029 universal-monsters 33

Parmi ses multiples sources d'inspiration, une des principales reste les films de monstres classiques, produits par le studio Universal dans les années 1930 : Dracula, la momie, le loup-garou, l'homme invisible, la créature du Lagon Noir et bien sûr Frankenstein.

C'est sur ce dernier que se base un court métrage que Tim Burton réalisa en 1984 : Frankenweenie.

Frankenweenie (1984)1182011233 frankenweenie

Réalisé lors de ses débuts au sein du studio Disney, ce film raconte comment Victor Frankenstein, un jeune garçon profondément attristé par la mort de son chien Sparky, s'arrange pour le faire revenir à la vie. Le studio, jugeant à l'époque le film trop pessimiste et violent, refusera de le montrer au public pendant plusieurs années.   

 
Le visionnage de ce court métrage a été mis en parallèle avec des scènes tirées du Frankenstein de James Whale (1931), dont Frankenweenie reprend la trame principale et les scènes clefs.
FRANKENSTEIN--Drew-Struzan-.jpg
 
vlcsnap-2012-01-31-13h09m59s52frank31015
Le cimetière dans lequel la famille Frankenstein enterre Sparky rappelle celui dans lequel le docteur Frankenstein et son assistant Igor viennent voler un cadavre fraîchement enterré au début du film de 1931. 
vlcsnap-2012-01-31-13h12m39s1175170602399 0d07169a4e
La scène dans laquelle le jeune Victor fait revenir son chien à la vie grâce à la foudre est calquée sur celle où la créature de Frankenstein se voit insuffler la vie par une nuit d'orage, dans le laboratoire du château.
vlcsnap-2012-01-31-13h21m06s70frankenstein-the-mill
Et tout comme la créature de Frankenstein souffrira des mauvais traitements et de l'effroi que son apparence provoque chez les gens, le nouveau Sparky et son jeune maître devront subir l'incompréhension, la méfiance et la malveillance du voisinage. Le final des deux films se déroule dans le même cadre, celui d'un moulin, où les deux créatures, poursuivies par une foule en colère, viennent chercher refuge avant de périr dans les flammes.
 
vlcsnap-2012-01-31-13h14m12s18Lon Chaney Jr
Deux autres petites allusions aux monstres classiques d'Universal ont été placées dans Frankenweenie : la tasse dans laquelle Victor prend son petit déjeuner est à l'effigie du loup-garou, interprété par Lon Chaney Jr dans le film de 1941, et la copine que se trouve Sparky ressemble à s'y méprendre à la fiancée de Frankenstein, apparaissant dans le film éponyme de 1935.
1182011960 frankenweenie 13La-Fiancee-de-Frankenstein
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par clubcinema-bergpfad - dans Les séances du club cinéma
commenter cet article

commentaires