Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le club cinéma du collège Bergpfad
  • Le club cinéma du collège Bergpfad
  • : Ce blog regroupe les travaux et réflexions des élèves participant au club cinéma du collège Bergpfad d'Ham-sous-Varsberg (57880), ainsi que la présentation des thèmes des séances du lundi, animées par Mr Lesouef.
  • Contact

Recherche

17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 11:18

La planète des singes (1968)movies-20-shocking-twists-gallery-1

Les élèves du club cinéma ont pu découvrir ce lundi un véritable chef d'oeuvre du film de science-fiction, La planète des singes de Franklin Schaffner (1968). Il s'agit d'une adaptation du roman éponyme de Pierre Boule, dont le scénario a été notamment adapté par Rod Serling, le créateur de La quatrième dimension, formidable série des années 1960. Le film raconte les mésaventures d'un groupe d'astronautes, partis explorer la constellation d'Orion, qui s'écrasent sur une planète étrange, où l'évolution semble avoir suivi un cours différent.

Planet of the Apes 1968 751124 

Le héros du film est l'astronaute Taylor, interprété par le grand Charlton Heston. Cet acteur emblématique des années 1950-1960 s'est illustré dans de grandes productions hollywoodiennes devenues des classiques comme Les dix commandements de Cecil B. DeMille (1956) ou Ben-Hur de William Wyler (1959), pour lequel il reçut l'Oscar du meilleur acteur. Dans La planète des singes, il insuffle à son personnage une bonne dose de charisme dans un rôle-titre aussi surprenant qu'osé pour l'époque, puisqu'il passe une bonne partie du film à demi-nu. Il continuera par la suite à s'illustrer dans des films d'anticipation comme Le survivant de Boris Sagal (1971), une adaptation du roman de Richard Matheson, Je suis une légende, ou encore le génial Soleil vert de Richard Fleischer (1973).

21604 0789 1 lgapes+makeup+vintageNY-BB075 NYAPES D 20110707162142 

Outre son scénario brillant, La planète des singes recèle de nombreuses qualités : la beauté des paysages et des décors, une musique originale aux élans tribaux, sans oublier les maquillages mémorables de John Chambers, récompensés par un Oscar créé spécialement pour l'occasion.

vlcsnap_2013_02_24_19h12m48s2_large-copie-1.png

Le film apporte aussi son lot de réflexions philosophiques. L'espèce humaine en prend bien évidemment pour son grade. La nature destructrice (auto-destructrice?) des humains est soulignée avec en toile de fond le péril atomique. Mais la société organisée par les singes est loin d'être exempte de défauts, puisqu'il s'agit d'une société profondément inégalitaire. Les singes forment des castes : les orang-outans détiennent les fonctions dirigeantes et l'autorité morale, les gorilles sont des soldats et les chimpanzés des intellectuels et des chercheurs. La religion a force de loi et la science doit s'y plier. Les chercheurs têtus sont considérés comme hérétiques et mis au ban de la société. Les thématiques soulevées par le film sont passionnantes.  

Partager cet article

Repost 0
Publié par clubcinema-bergpfad - dans Les événements
commenter cet article

commentaires