Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le club cinéma du collège Bergpfad
  • Le club cinéma du collège Bergpfad
  • : Ce blog regroupe les travaux et réflexions des élèves participant au club cinéma du collège Bergpfad d'Ham-sous-Varsberg (57880), ainsi que la présentation des thèmes des séances du lundi, animées par Mr Lesouef.
  • Contact

Recherche

25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 15:24

Nous nous sommes intéressés cette semaine aux incursions des super-héros dans l'histoire du XXème siècle. Ce genre de films présente un passé uchronique, c'est-à-dire qu'ils mélangent des faits historiques réels avec des personnages ou des évènements qui n'ont jamais existé.

001Captain-America--2011-.jpg013captain-america-en-costume-casque

Dans Captain America de Joe Johnston (2011), le jeune Steve Rogers souhaite servir sous le drapeau américain pendant la Deuxième Guerre mondiale. Après avoir été rejeté à plusieurs reprises des bureaux de recrutement à cause de sa constitution physique fragile et de ses problèmes de santé, il finit par être retenu pour participer à une expérience le transformant en surhomme. Alors qu'il est pressé d'en découdre avec l'ennemi, il accepte la proposition d'un gouverneur qui lui demande de participer à des spectacles visant à récupérer des fonds pour participer à l'effort de guerre. Il devient malgré lui un symbole de propagande national, un rôle répétitif et ingrat qui finit par lui peser. Il réussira dans la suite du film à s'en défaire pour devenir un vrai super-héros dans l'action.

Le film tourne aussi autour d'un artefact que les nazis souhaitent utiliser pour créer à leur tour des guerriers surpuissants. Ce mélange des genres entre film de guerre et film fantastique est finalement assez régulier au cinéma. Plusieurs scénarios se basent sur l'intérêt imaginaire des nazis pour les objets magiques. Hitler n'envoie-t-il pas des soldats récupérer l'Arche de l'alliance et la Coupe du Graal dans la saga Indiana Jones?
Hellboy (2004)015syoc9si3
Pour en revenir aux super-héros, un autre personnage trouve ses racines dans la Seconde Guerre mondiale : Hellboy, adapté au cinéma par Guillermo del Toro. Celui-ci arrive dans notre monde en passant par un portail ouvert par les nazis. Capable de provoquer l'apocalypse, il choisit pourtant de protéger les humains.X-Men-First-Class-Poster-Ban
La saga X-Men s'insère aussi dans l'histoire de la seconde moitié du XXème siècle, notamment à travers le personnage de Magneto, mutant pouvant contrôler les métaux. Envoyé à l'adolescence dans le camp d'extermination d'Auschwitz avec sa famille, il découvre ses pouvoirs alors que les nazis le séparent de ses parents (Pour voir l'extrait, cliquez sur le lien : link). Il sera ensuite victime d'expériences pseudo-scientifiques, comme ce fut le cas à l'époque sur certains déportés.
Dans X-Men : le commencement de Matthew Vaughn (2011), on voit Magneto, devenu adulte, entreprendre de se venger de ses bourreaux. Il part notamment en Argentine retrouver deux de ces anciens geôliers, ce qui est historiquement bien vu car il est vrai que plusieurs nazis ont trouvé refuge en Amérique latine à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
X-Men : le commencement mèle aussi son intrigue à la crise des missiles de Cuba de 1962, ce qui a été l'occasion d'(ré)expliquer cet épisode de la guerre froide aux élèves.
Watchmen, les gardiens (2009)021watchmenold.jpg
Le générique du début du film Watchmen de Zack Snyder (2009) est intéressant à décortiquer. En une succession de plans, le réalisateur nous fait parcourir 40 ans d'histoire américaine des années 1940 aux années 1980. Nous avons une fois encore à faire à un passé uchronique où le scénario joue à insérer les super-héros dans des évènements ou à mettre en toile de fond des évènements historiques à travers les médias s'exprimant autour d'eux (presse, télévision).
Le générique démarre sur la fin de la Seconde Guerre mondiale en montrant Enola Gay, l'avion qui a largué les bombes nucléaires sur Hiroshima et Nagasaki, les 6 et 9 août 1945. Le plan suivant montre à la une d'un journal que le Japon s'est rendu suite à ces bombardements, mettant ainsi fin à la Seconde Guerre mondiale.
vlcsnap-2012-05-24-00h21m58s150vlcsnap-2012-05-24-00h22m23s146
On voit ensuite se profiler la guerre froide entre Américains et Soviétiques. Une autre une de journal dévoile que les Russes détiennent dorénavant la bombe atomique. Puis on passe à John Fitzgerald Kennedy, président des Etats-Unis de 1961 à 1963, assassiné à Dallas, au Texas le 22 novembre 1963. La scène de l'assassinat a été fidèlement reproduite par Zack Snyder, à partir des images d'archives du drame.
vlcsnap-2012-05-24-00h24m07s173vlcsnap-2012-05-24-00h24m28s135
Il est fait ensuite allusion à la guerre du Vietnam (1964-1975) avec les images télévisées du bonze bouddhiste s'étant immolé le 11 juin 1963 pour protester contre le régime proaméricain du Vietnam du Sud. Une autre scénette évoque la manifestation du 21 octobre 1967 devant le Pentagone, au cours de laquelle des soldats américains ont durement refoulé les manifestants, essentiellement de jeunes étudiants, venus protester contre la guerre du Vietnam.
vlcsnap-2012-05-24-00h25m12s57vlcsnap-2012-05-24-00h26m17s187
On reconnaît après des acteurs grimés en Nikita Khrouchtchev et Fidel Castro, assistant à un défilé de missiles sur la place Rouge de Moscou. Il est fait allusion à la crise des missiles de Cuba de 1962, l'un des évènements les plus tendus de la guerre froide. On voit aussi au détour d'un plan une référence aux premiers hommes ayant marché sur la lune, lors de la mission d'Apollo 11, en juillet 1969.
vlcsnap-2012-05-24-00h25m55s221vlcsnap-2012-05-24-00h27m07s184
Certains aspects culturels sont même évoqués avec une apparition de l'artiste Andy Warhol (1928-1987) ou encore du Studio 54, club mythique de New York ouvert de 1977 à 1986, très tendance pendant la période disco.
vlcsnap-2012-05-24-00h26m46s217vlcsnap-2012-05-24-00h27m48s92

Partager cet article

Repost 0
Publié par clubcinema-bergpfad - dans Les séances du club cinéma
commenter cet article

commentaires