Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le club cinéma du collège Bergpfad
  • Le club cinéma du collège Bergpfad
  • : Ce blog regroupe les travaux et réflexions des élèves participant au club cinéma du collège Bergpfad d'Ham-sous-Varsberg (57880), ainsi que la présentation des thèmes des séances du lundi, animées par Mr Lesouef.
  • Contact

Recherche

9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 15:43

C'est Ray Harryhausen qui était à l'honneur cette semaine. Ce grand monsieur des effets spéciaux est tombé sous le charme de la stop motion (animation image par image) le jour où ses parents l'ont emmené voir le King Kong de 1933. Il décida d'en faire son métier. Après avoir étudié dans une école des beaux arts (le dessin et la sculpture), il perfectionne sa technique

panikumkingkongusa1949blt9  harryhausen-kingkong

En 1949, il participe aux effets spéciaux du film Monsieur Joe d'Ernest B. Schoedsack, dans l'équipe de Willis O'Brien (respectivement un des réalisateurs et le responsable des effets spéciaux du King Kong original).

Passionné de dinosaures, il assurera les effets spéciaux sur différents films des années 50 : Le monstre des temps perdus (1953), Le monstre vient de la mer (1955), A des millions de kilomètres de la terre (1957)...

 poster-beastfrom20000fathoms  3thebeastfrom20000fathoms

De nombreux films suivront, mélant davantage mythologie et aventures, comme sa trilogie autour du personnage de Sinbad le marin. L'un de ses films les plus aboutis reste Jason et les Argonautes de Don Chaffey (1963).

Jason-et-les-Argonautes-05ray harryhausen 1 

Plusieurs morceaux de bravoure technique parsèment le film : l'attaque du géant de métal Talos, le combat contre l'hydre protectrice de la toison d'or, et surtout la bataille contre 7 squelettes. Cette scène a représenté une masse de travail considérable pour Ray Harryhausen : les 7 squelettes possédaient chacun 5 articulations, donc pour chaque image, il fallait faire 35 manipulations. En une journée il réalisait 13 plans, soit une seconde de film. Au final cette scène lui a pris 4 mois et demi d'efforts. La voici :

Pour voir l'intégralité du film : link

 

Un autre extrait utilisé aujourd'hui était tiré du film Le choc des titans de Desmond Davis (1981). Il s'agit de la scène où Persée pénètre dans l'antre de Méduse. Pour Ray Harryhausen le défi était double : animer la chevelure de serpents de la Gorgone et gérer l'éclairage particulier de la scène.

le-choc des-titans-afficheRay and Medusa0002

 


 

Partager cet article

Repost 0
Publié par clubcinema-bergpfad - dans Les séances du club cinéma
commenter cet article

commentaires